top of page

20 décembre

Et la Vierge concevra -



La prophétie d’Isaïe,

Anonyme,

Vitrail de l'arbre de Jessé,

Vitrail du Transept sud, XVIe siècle,

Chapelle Notre-Dame de Quelven, Guern (France)


Lecture du livre du prophète Isaïe (Is 7, 10-14)

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous). »


Méditation


Un salut comblant de grâce


Le « Je te salue, comblée de grâce » que l’ange adresse à Marie est le principe de toute sagesse, ainsi que de l’enseignement du salut dans le Nouveau Testament : ce « Je te salue, comblée de grâce », c’est bien à nous que le dédie le Père de toutes les lumières. Oui, ces mots, comblée de grâce, s’étendent à l’humanité entière. « Je te salue, comblée de grâce », en ta conception sainte, en ta glorieuse grossesse. Je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple (Lc 2, 10). Tandis qu’il allait vers sa Passion, notre salut, le Seigneur disait : « Je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera » (Jn 16, 22). Et après sa résurrection, à nouveau par le ministère des saintes femmes, il nous jette ce cri d’allégresse qui est son premier mot : « Salut ! » (Mt 28, 9). Et l’Apôtre, à peu près dans les mêmes termes : Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance (1 Th 5, 16-18). Considérez donc, bien-aimés, comment le Seigneur nous a gratifiés en tout lieu et sans nulle restriction d’une joie inaltérable et qui confond l’entendement !


Pseudo-Grégoire le Thaumaturge


Le Pseudo-Grégoire le Thaumaturge (Ve s.) était un auteur grec, commentateur de l’Écriture. / Homélie sur l’Annonciation, trad. F. Quéré, Paris, DDB, Les Pères dans la foi 34, 1987, p. 31.

3 vues

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page