Jeudi, 22ème semaine du T.O. — Année Paire

Voici Jacob qui recherche ta face



Le rêve de Jacob

Alessandro Allori (Florence, 1535 - Florence, 1607)

Huile sur toile, 101 x 81 cm

Galleria Sabauda, Turin (Italie)


Psaume 23

Au Seigneur, le monde et sa richesse,

la terre et tous ses habitants !

C’est lui qui l’a fondée sur les mers

et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur

et se tenir dans le lieu saint ?

L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,

qui ne livre pas son âme aux idoles.


Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,

et de Dieu son Sauveur, la justice.

Voici le peuple de ceux qui le cherchent !

Voici Jacob qui recherche ta face !


Méditation

Plus j’avance (je devrais dire, je vieillis), plus il me semble que le plus important est de rechercher la Face du Seigneur : le voir, le contempler, me noyer en son regard. Si vous en avez le courage, lisez les livres d’Olivier Clément. J’en extrais cette page merveilleuse (Le visage intérieur, Paris, 2017). Adolescent, il est dans un profond désespoir : « Pourquoi attendre, pourquoi laisser le néant m’envahir comme une torture ? Qu’il me prenne tout de suite tout entier. Alors, j’ai senti qu’on me regardait. C’était une petite fille de quatre ou cinq ans. Ses yeux étaient pleins d’amitié. Elle a souri. Et j’ai compris que la lumière d’un regard — l’océan intérieur des yeux — était plus vaste que le néant piqueté d’étoiles, et qu’il y avait une promesse, et qu’il fallait vivre. ‘Tu n’existes que par tes liens’ disait Saint-Exupéry. Ce sont des liens d’amitié et d’amour remplis d’une promesse, des regards créateurs qui font vivre et reconnaître l’être unique et précieux qui est en chacun. Il y a ici, pour la pensée mystique, affinité entre la richesse des relations humaines et la rencontre du regard de Dieu. La relation au regard divin est essentiellement une relation qui fait vivre. L’être se retrouve en ce regard ; au moment où il plonge en l’océan intérieur de ces yeux, il se retrouve en cet éclat du regard, essentiellement créateur d’être. Mais pour voir ce regard, ajoutent encore les mystiques, il faut tout d’abord y accéder, et cela est très simple : ils suffit d’un regard’, car selon eux, tout est déjà là. »