Jeudi, 30e semaine du T.O. — Année Paire

Équipement de combat



Préparation du soldat chrétien au combat spirituel

Abraham Bosse (Tours, 1604 - Paris, 1676)

Eau-forte et gravure sur papier vergé blanc, 17,7 x 40,5 cm

Musée des beaux-arts, Boston (U.S.A.)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens (Ep 6, 10-20)

Frères, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier : restez éveillés, soyez assidus à la supplication pour tous les fidèles. Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile dont je suis l’ambassadeur, dans mes chaînes. Priez donc afin que je trouve dans l’Évangile pleine assurance pour parler comme je le dois.


Méditation

Sur cette gravure du XVIIe siècle, notre soldat est équipé pour mener le plus dur des combat : le combat spirituel, la bataille intérieure pour laisser triompher Dieu sur nos déviances malignes. Heureusement, en plus de son équipement, il est accompagné de son ange gardien qui combattra à ses côtés devant les pièges du Séducteur. Soutenu par l’inspiration divine et protégé par la foi, il pourra écraser de son pied le serpent venimeux. Plutôt que de prendre le chemin de la mort, il escaladera le sentier de la vie.


Heureusement, il ne part pas nu au combat, il s’est équipé. Où plutôt, Dieu lui a fourni l’équipement nécessaire. À lui de s’en revêtir ! Résumons les pièces de cette protection :

  • Autour des reins, la ceinture de la vérité. Car la vérité nous rendra libres (Jn 8, 32).

  • Sur le dos, la cuirasse de la justice. Car, comme le proclame le Psaume (Ps 84, 11) : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent. »

  • Les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, Car sans ardeur, nous risquons d’avoir peur et de nous décourager. Seul l’Esprit peut nous insuffler cette ardeur. Mais ne l’avons-nous pas déjà reçue au baptême : « tu sais que ces enfants, comme chacun de nous, seront tentés par les mensonges de ce monde et devront résister à Satan. Nous t'en prions humblement : par la passion de ton Fils et sa résurrection, arrache-les au pouvoir des ténèbres : donne-leur la force du Christ, et garde- les tout au long de leur vie. »

  • Le bouclier de la foi pour nous protéger.

  • Prenez le casque du salut qui nous protège des flèches de lEnnemi mais n’empêche pas les flammes de feu de descendre sur nos têtes.

  • Et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu.

Nous voici équipés ! Partons au combat avec pleine assurance.