top of page

Lundi, 22ème semaine du T.O. — Année Paire

Nul n’est prophète en son pays



Jésus dans la synagogue

Gustave Doré (Strasbourg, 1832 - Paris, 1883)

Gravure, 1874

Illustration de « La Bible illustrée » éditée en 1885 à Stuttgart (Allemagne)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 4, 16-30)

En ce temps-là, Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé. (...) Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. Ils se disaient : « N’est-ce pas là le fils de Joseph ? » Mais il leur dit : « Sûrement vous allez me citer le dicton : “Médecin, guéris-toi toi-même”, et me dire : “Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm : fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !” » Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ; pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. » (...)


Méditation

On peut comprendre l’agacement de Jésus, il vient faire des miracles chez les siens, les aider à recouvrer la santé de l’âme et du corps, et voici qu’on refuse son aide, et même que ce peuple désire le jeter du haut d’une falaise. Peut-être sommes-nous choqués par leur attitude et leur refus de croire. Pourtant, il nous arrive souvent d’adopter la même posture...


Ne sommes-nous plus impressionnés par une parole qui vient de loin, de quelqu’un que nous ne connaissons pas et à qui les média ont fait une belle renommée, que par la parole qui vient d’à côté de nous ? Ne cherchons-nous pas la sagesse aux antipodes alors qu’elle est à nos portes. Le Crédit Agricole avait choisi comme slogan voici quelques années : le bon sens près de chez vous ! Oui, le bon sens est peut-être à nos portes, celui de notre voisin, de notre collègue, de notre maire ou de notre curé, de ceux qui ne prétendent dire rien de plus que ce à quoi ils croient.


Que veut nous rappeler Jésus en ce jour : que les prophètes sont à nos portes et que nous les connaissons ! Être attentif à la parole de celui ou celle que je rencontre chaque jour, de celui ou celle qui fait preuve de bon sens. Peut-être ne feront-ils pas les miracles physiques qu’a accompli Jésus, mais il peuvent certainement réaliser le miracle spirituel de nous remettre sur le droit chemin de la pensée et de la foi. Soyons donc attentifs aux nombreux prophètes qui nous entourent et qui, modestement et souvent inconsciemment, reflètent la Sagesse de Dieu et révèlent sa Gloire.

bottom of page