Lundi, 33e semaine du T.O. — Année Paire

Les sept chandeliers



La vision des sept chandeliers

Albrecht Dürer (Nuremberg, 1471 - Nuremberg, 1528)

Illustration de l’ « Apocalipsis cu[m] figuris », Nuremburg, 1498,. Typ Inc 2121A, 28,5 x 39,5 cm

Houghton Library, Harvard University, Cambridge (Massachusetts, U.S.A.)


Lecture de l’Apocalypse de saint Jean (Ap 1, 1-4 et 2, 1-5a)

Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a confiée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir ; cette révélation, il l’a fait connaître à son serviteur Jean par l’envoi de son ange. Jean atteste comme parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ tout ce qu’il a vu. Heureux celui qui lit, heureux ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui est écrit en elle, car le temps est proche. Jean, aux sept Églises qui sont en Asie Mineure : à vous, la grâce et la paix, de la part de Celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône. J’ai entendu le Seigneur qui me disait : À l’ange de l’Église qui est à Éphèse, écris : Ainsi parle celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : Je connais tes actions, ta peine, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les malfaisants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas ; tu as découvert qu’ils étaient menteurs. Tu ne manques pas de persévérance, et tu as tant supporté pour mon nom, sans ménager ta peine. Mais j’ai contre toi que ton premier amour, tu l’as abandonné. Eh bien, rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi, reviens à tes premières actions.


Méditation

Pendant quelques jours, jusqu’à l’Avent, nous allons entendre des extraits de l’Apocalypse de saint Jean. Dois-je rappeler que le mot Apocalypse veut dire, en grec, révélation, levée de voile. Une levée de voile non pas sur ce qui va advenir, mais plutôt un dévoilement de l’intelligence pour comprendre ce qui est en train de se produire. Ce texte, rédigé à la fin du 1er siècle, éclaire d’un jour nouveau les événements que vivent les chrétiens devant les persécutions dues à l’Empereur Néron (37-68) puis Vespasien (célèbre pour sa taxe sur l’urine !) Sept grandes communautés se sont constituées autour de la foi chrétienne, appelée la « Voie » : à Éphèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. Elles sont symboliquement représentées par ces sept chandeliers d’or car elles doivent briller de la lumière du Christ : on ne met pas la lampe sous le boisseau. À chacune, Dieu aura des félicitations et des remontrances à adresser. Écoutons ces messages comme étant adressés à chacun d’entre-nous. Ainsi, le Seigneur nous demande d’être persévérants, de ne pas baisser les bras, surtout devant l’adversité. Mais pour cela, comme il le rappelle, il faut que notre amour de Dieu soit aussi vif qu’aux premiers temps, aussi pur et enthousiasme qu’à nos débuts. Dieu connaît notre faiblesse, il ne nous en tiendra pas rigueur si nous reprenons les rênes en mains, si nous nous convertissons de nouveau.