top of page

Mardi, 25ème semaine du T.O. — Année Paire

Ceux qui écoutent



Christus Remunerator

Ary Scheffer (Dordrecht, 1795 - Argenteuil, 1858)

Huile sur toile, 62,5 x 84 cm, entre 1847 et 1858

Centraal Museum, Utrecht (Pays-Bas)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 8, 19-21)

En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »


Méditation

Il est au préalable nécessaire de lever un doute de compréhension : beaucoup pensent que jésus renie sa mère. Nullement ! Jésus ne dit pas que sa mère et ses frères n’écoutent pas la Parole de Dieu, et donc ne la mettent pas en pratique. Au contraire, il invite ses auditeurs à faire comme sa mère qui écoute sa Parole, elle l’a même porté en son sein. De fait, il la met en exergue et la donne comme modèle à tous ceux qui voudraient suivre Jésus au plus près.


En effet, Marie a été la première à écouter la Parole de Dieu lors de la visite de l’ange Gabriel. Elle ne s’est pas bouché les oreilles à la mission divine. Elle l’a même mis en pratique par un seul mot : « Fiat », qu’il en soit ainsi. Et c’est cette même Parole qui a grandi en ses entrailles. Cette Parole, ce Verbe, le Logos, qu’elle a ensuite éduquée, fait grandir avec l’aide de Joseph, l’homme du silence.


Marie, elle-même, n’est pas une grande bavarde. Hormis son cantique d’action de grâce devant sa cousine Élisabeth, ses paroles sont rares et courtes dans l’évangile. Ce sera aussi le cas dans toutes les apparitions reconnues dans le monde (ce qui, entre nous, me pose question à Medjugorje où Marie fait preuve d’une véritable logorrhée…)


Ce silence que partageait Joseph est la condition première pour entendre la Parole de Dieu. Si nous ne cherchons pas ce silence intérieur (mais aussi extérieur car il est difficile de prier dans le bruit…), nous ne pourrons entendre Dieu nous parler. Et si nous ne l’entendons pas, comment pourrions-nous mettre cette parole en pratique ?


Mère Térésa écrivait : « Le silence du coeur t'est nécessaire afin d'entendre Dieu partout - dans la porte qui se ferme, la personne qui te réclame, les oiseaux qui chantent, et les plantes, et les animaux. » Comme Julien Green : « Le silence de l’homme attire le silence de Dieu. »

2 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page