top of page

Mercredi, 11ème sem. du T. O. — Année paire

La confiance n’exclut pas le contrôle !



L’ascension d’Élie

Juan de Valdés Leal (Séville, 1622 - Séville, 1690)

Huile sur toile, 567 x 508 cm, 1658

Couvent du Carmen Calzado, Córdoba (Espagne)


Lecture du deuxième livre des Rois (2 R 1, 6-14)

Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. (...) Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée : « Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. » Élisée répondit : « Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! » Élie reprit : « Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. » Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !…Mon père !… Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber, il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain. Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors : « Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie ? » Il frappa encore une fois, les eaux s’écartèrent, et il traversa.


Méditation

Élie et Hénoch sont les deux personnages du premier Testament qui n’ont pas connu la mort et furent emmenés au ciel. C’est pourquoi on parle à leur égard d’ascension. Dans le Nouveau Testament, ce ne sera le cas que pour la Vierge Marie qui sera assumée au ciel par une grâce spéciale, sans passer par la mort. Les orthodoxes parlent de dormition.


Voici Élisée qui suit pas à pas Élie pour ne pas manquer son départ et recevoir ce qu’il a demandé : une double part d’Esprit, comme on demanderait une double part de tarte ! Une seule condition : assister au départ du prophète. Pierre, Jacques et Jean int -ils reçu une double part d’esprit lors de la Transfiguration lorsqu’ils furent couverts de la nuée ? Et au jour de l’Ascension de Jésus, à laquelle participent tous les apôtres, est-ce aussi le cas ?


J’ai toujours été surpris de cette demande d’Élisée, qui paraît presque enfantine. Mais aussi de la réponse d’Élie qui se prête au jeu. Il faut bien reconnaître que nous manquons de maturité dans notre foi, et encore plus dans nos demandes dans la prière. Mais il sera exaucé. Malgré tout, sa première démarche est de vérifier si ça fonctionne : il teste le manteau sur l’eau. Première fois, pas de résultat. Deuxième essai : concluant. Comme Jésus quand il guérit un aveugle qui ne voit au début que des formes. Ah, ce besoin de vérifier, comme Thomas ! C’est bien là le signe de l’humanité. Comme disait Lénine, la confiance n’exclut pas le contrôle !!!

bottom of page