top of page

Mercredi, 17ème semaine du T.O. — année impaire

Il rayonnait de lumière



Dieu s'adresse à Moïse

Orazio Borgianni (Rome, 1574 - Rome, 1616)

eau-forte d'après Raphael, 1615

Collection privée


Lecture du livre de l’Exode (Ex 34, 29-35)

Lorsque Moïse descendit de la montagne du Sinaï, ayant en mains les deux tables du Témoignage, il ne savait pas que son visage rayonnait de lumière depuis qu’il avait parlé avec le Seigneur. Aaron et tous les fils d’Israël virent arriver Moïse : son visage rayonnait. Comme ils n’osaient pas s’approcher, Moïse les appela. Aaron et tous les chefs de la communauté vinrent alors vers lui, et il leur adressa la parole. Ensuite, tous les fils d’Israël s’approchèrent, et il leur transmit tous les ordres que le Seigneur lui avait donnés sur la montagne du Sinaï. Quand il eut fini de leur parler, il mit un voile sur son visage. Et, lorsqu’il se présentait devant le Seigneur pour parler avec lui, il enlevait son voile jusqu’à ce qu’il soit sorti. Alors, il transmettait aux fils d’Israël les ordres qu’il avait reçus, et les fils d’Israël voyaient rayonner son visage. Puis il remettait le voile sur son visage jusqu’à ce qu’il rentre pour parler avec le Seigneur.


Méditation

J’ai eu la grâce de voir de près deux papes : saint Jean-Paul II et Benoît XVI. Et lors de ces deux rencontres, je pensais à cette page du livre de l’Exode : ils rayonnaient ! Parfois, nous croisons des personnes que nous qualifions de solaires ou de rayonnantes de joie. Leur visage nous montre une certaine grâce. Il est vrai que la sagesse populaire n’est pas fausse : on n’est pas responsable de la tête que l’on a mais de celle que l’on fait !


Cependant, ici, comme pour les deux papes, il ne s’agit pas d’un simple choix (même si c’est important). Il y’a plus. Ce ne sont pas eux qui rayonnent de leur propre fait. C’est Dieu qui est venu habiter en eux et qui rayonne à travers eux. Ils sont devenus comme des vases transparents, ou des vitraux, qui laissent passer la lumière divine. Le vitrail est un bon exemple. Allez à Chartres. De l’extérieur, les baies vitrées ne sont que grisailles et enchevêtrement de plomb et de verre. Mais une fois que l’on entre dans la cathédrale, on est ébloui par les couleurs, la luminosité et le dessin. Ils sont traversés par la lumière de Dieu. Nous-mêmes, comme le proclame saint Paul (1 Co 3, 16) : « Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » Notre sanctuaire peut aussi être traversé de la Lumière de l’Esprit de Dieu et donner couleur, luminosité, éclat à notre vie. L’Esprit, comme pour le vitrail, met alors en lumière le dessin (ou le dessein) de Dieu pour nos vies. Et ainsi, notre sanctuaire habité de Dieu rayonnera vers les autres. Nous serons enthousiaste de Dieu. Le mot « enthousiaste » vient du grec et veut simplement dire « avoir Dieu en soi »…


Nous sommes le sanctuaire de Dieu. Mais pour qu’il vienne y demeurer, il nous faut ouvrir largement nos portes à sa présence, dans la prière et l’adoration. Nous ne pourrons jamais rayonner de sa présence, jamais comprendre son dessein, si nous ne laissons pas cette lumière divine nous pénétrer. Se recueillir, adorer Dieu pour pouvoir le louer auprès de nos frères…


Je ne sais pas si nous aurons besoin de nous couvrir le visage d’un voile. Mais un jour, nous verrons Dieu face à face, et ce voile terrestre qui cache Dieu sera enlevé. Ainsi le promet le Fils de l’Homme (Ap 22, 4-5) :

ils verront sa face, et son nom sera sur leur front. La nuit aura disparu, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera ; ils régneront pour les siècles des siècles.
12 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page