top of page

Mercredi, 2e semaine du T.O. (Année impaire)

Tu es prêtre selon l’ordre de Melkisédek



La rencontre d’Abraham et Melkisédek

Dirk Bouts le Vieux (Haarlem, 1415 - Louvain, 1475)

Panneau en haut à gauche du triptyque de « la dernière Cène"

Huile sur panneau, 88 x 71 cm, entre 1464 et 1467

Église Saint-Pierre, Louvain (Belgique)


Lecture de la lettre aux Hébreux (He 7, 1-3.15-17)

Frères, Melkisédek était roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut ; il vint à la rencontre d’Abraham quand celui-ci rentrait de son expédition contre les rois ; il le bénit, et Abraham lui remit le dixième de tout ce qu’il avait pris. D’abord, Melkisédek porte un nom qui veut dire « roi de justice » ; ensuite, il est roi de Salem, c’est-à-dire roi « de paix », et à son sujet on ne parle ni de père ni de mère, ni d’ancêtres, ni d’un commencement d’existence ni d’une fin de vie ; cela le fait ressembler au Fils de Dieu : il demeure prêtre pour toujours. Les choses sont encore beaucoup plus claires si un autre prêtre se lève à la ressemblance de Melkisédek et devient prêtre, non pas selon une exigence légale de filiation humaine, mais par la puissance d’une vie indestructible. Car voici le témoignage de l’Écriture : Toi, tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.


Méditation

En hébreu, Melkisédek, מַלְכֵּי־צֶדֶק (malkî-ṣedeq) veut dire « roi de justice ». Et ce roi, comme le rappelle le livre de la Genèse (Gn 14, 18-20), était aussi prêtre : « Melkisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était prêtre du Dieu très-haut. Il le bénit en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut, qui a créé le ciel et la terre ; et béni soit le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains. » Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris. » Le Psaume 110 (verset 4) le confirme : « Le Seigneur l'a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek. »


Faisons aujourd’hui le rapprochement avec le sacerdoce ordonné : diacre, prêtre et évêque. À l’image de Melkisédek, le sacerdoce est éternel, et même si l’on peut perdre le pouvoir de l’exercer, on ne peut jamais effacer la consécration reçue de Dieu. De même, le prêtre partage la royauté de Dieu, non en tant que pouvoir, mais en tant que pauvre et humble serviteur du Roi des rois. Enfin, chaque prêtre, lors de son ordination, se prosterne au sol pendant que l’assemblée chante la litanie de saints. Tout simplement pour montrer symboliquement que cet homme vit une nouvelle naissance et « perd » toute attache humaine pour naître en Dieu, comme prêtre.

Nos prêtres seront prêtres pour toujours, mais pour qu’ils puissent se lever au milieu de nous, et surtout que de nouveaux naissent à nous en cette période de disette sacerdotale, il est plus qu'urgent que chaque chrétien prie pour que le « Maître de la moisson » envoie des ouvriers, et pour que nous accompagnons de notre prière, de notre soutien, de nos encouragements, de notre compréhension et de notre amitié les ouvriers déjà aux champs.

bottom of page