Vendredi, 2e semaine du T.O. (Année impaire)

Une alliance nouvelle



Le prophète Jérémie

Anonyme

Trumeau du portail sud, côté droit, XIIe siècle

Abbaye Saint-Pierre, Moissac (France)


Lecture de la lettre aux Hébreux (He 8, 6-13)

Frères, le service qui revient à notre grand prêtre se distingue d’autant plus que lui est médiateur d’une alliance meilleure, reposant sur de meilleures promesses. En effet, si la première Alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas eu lieu d’en chercher une deuxième. Or, c’est bien un reproche que Dieu fait à son peuple quand il dit : Voici venir des jours, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. Ce ne sera pas comme l’Alliance que j’ai faite avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte : eux ne sont pas restés dans mon alliance ; alors moi, je les ai délaissés, dit le Seigneur. Mais voici quelle sera l’Alliance que j’établirai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés, dit le Seigneur. Quand je leur donnerai mes lois, je les inscrirai dans leur pensée et sur leurs cœurs. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n’auront plus à instruire chacun son concitoyen ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands. Je serai indulgent pour leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés. En parlant d’Alliance nouvelle, Dieu a rendu ancienne la première ; or ce qui devient ancien et qui vieillit est près de disparaître.


Méditation

Nous aurions tendance à vite nous désespérer, et encore plus quand nous vieillissons, pensant que tout est définitivement perdu et que notre avenir est derrière nous. Rappelez-vous ce que disait Pierre Dac dans un de ses fameux sketchs : « L'avenir de Monsieur est devant lui, et il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour » ! Faisons un peu demi-tour sur notre vie, ou plus exactement, retournons-nous (c’est le sens du mot conversion) et découvrons qu’un avenir est toujours possible. Non pas un avenir à simple vue humaine, ce ne serait qu’un espoir souvent vain, mais un avenir à vue divine, une espérance. Cette espérance, c’est la foi que nous devons avoir en l'amour que Dieu nous porte et qui fera de chacune de nos vies une nouvelle alliance avec lui. Une alliance qu’il veut graver dans nos pensées et nos coeurs. Une alliance d’une loi qui ne veut pas nous enfermer, mais plutôt nous ouvrir à un amour infini que nous ne pourrions même pas imaginer. Une alliance indéfectible qui fera que Dieu était, est et sera notre Dieu et que chacun sera l’amour de Dieu, car, comme le dit Isaïe, nous avons du prix à ses yeux. Une alliance qui n’est pas de l’ordre du savoir, mais de la connaissance. Connaissance dans le sens que lui donnait Charles Péguy : co-naissance, naissance simultanée. En laissant Dieu naître en nous, nous naîtrons en lui. Voilà l’alliance qu’il veut sceller avec nous !