Vendredi, 31e semaine du T.O. — Année Paire

Jérusalem, source de ma joie



Le mur de Salomon à Jérusalem

Jean-Léon Gérôme (Vesoul, 1824 - Paris, 1904)

Huile sur toile, 92,71 x 73,66 cm, 1876

Collection privée


Psaume 21

Quelle joie quand on m’a dit :

« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

Maintenant notre marche prend fin

devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :

ville où tout ensemble ne fait qu’un !

C’est là que montent les tribus,

les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce

au nom du Seigneur.

C’est là le siège du droit,

le siège de la maison de David.

Méditation

Connaissez-vous Jérusalem ? Avez-vous déjà séjourné en Terre Sainte ? Jérusalem fait partie pour moi des trois plus belles villes du monde avec Rome et… Saint-Malo ! Car dans ces trois villes, il y a un parfum d’exotisme, de dépaysement et d’histoire. Jérusalem remporte la palme ! Oui, ville où tout ensemble ne fait qu’un : exotisme, dépaysement et histoire. Ville mystérieuse où le Seigneur a gravi les marches du Temple, où il a porté sa Croix, où il fut enseveli et ressuscitât. Ville aux mille parfums des épices, aux murs ancestraux, aux ruelles animées. Ville à l’histoire lourde de conflits, de pleurs, de batailles. Ville où se côtoient les trois grandes régions monothéistes, avec plus ou moins de bonheur. Ville où se supportent au Saint-Sépulcre les diverses confessions chrétiennes, occidentales et orientales. Ville où d’une rue à l’autre on passe du luxe à la pauvreté, de la ménorah à la croix, de la croix au croissant. Et pourtant, ville où tout ensemble ne fait qu’un, en Dieu, quelle que soient les tribus qui y montent.


Car en cette ville est le siège du monde, le nombril qui donna naissance à l’univers. Si vous allez dans la mosquée du Dôme du Rocher, vous y verrez un trou au centre du roc où Abraham aurait tenté de sacrifier Isaac. Ce trou, c’est la matrice de notre monde. Cette vile, avant Rome (Saint-Malo aussi ?!) Est le lieu où Dieu a dressé sa tente, siège où Dieu exerce son droit sur tous les hommes, car nous sommes tous appelés à être des fils de Dieu. Ville qui fut le siège de David, et qui par ces trois religions monothéistes continue d’être le siège de la maison de David, le siège de tous ceux qui veulent rejoindre Dieu.


Ville dont le nom signifie « demeure de la paix, de l’achèvement, de la complétude ». Comment ne pas se réjouir de voir les portes de la paix, les portes qui mènent à notre achèvement, notre complétude en Dieu ? Jérusalem, avant Rome et Saint-Malo, tu es la source et le sommet de ma joie !