top of page

24 décembre - Messe du matin

Pour conduire nos pas aux chemins de la paix -



Sainte Élisabeth, Zacharie et Jean-Baptiste enfant,

Anonyme,

Miniature, vers 1440, Bible historiale, ms. 0312,

Bibliothèque Mazarine, Paris (France)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 1, 67-79)

En ce temps-là, à la naissance de Jean Baptiste, Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et prononça ces paroles prophétiques : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple ; il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens : salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs, amour qu’il montre envers nos pères, mémoire de son alliance sainte ; serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte, afin que, délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et la sainteté, en sa présence, tout au long de nos jours. Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins, pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission de ses péchés, grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut, pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. »


Méditation

Ce cantique de Zacharie est chanté chaque matin au bréviaire. En fait, il n’est constitué que de deux phrases Ce chant n’est qu’une bénédiction : bénédiction de Dieu, de celui qui va venir et de cet enfant qui sera son précurseur. Mais surtout célébration de l’Alliance que Dieu vient nouer avec les hommes par son Fils. Cette alliance est au centre du cantique. Si vous êtes attentifs, vous découvrirez que les termes se répondent en miroir entre les deux strophes, avec des mots clés : visité / son peuple / Salut / de la main de nos ennemis (ou oppresseurs) / père. Au centre : l’alliance.


Chanter ce cantique à quelques heures de la Naissance du Sauveur, c’est véritablement le rendre actuel pour chacun d’entre-nous. Et peut-être même de comprendre et croire que Zacharie s’adresse aussi à chacun personnellement. Car nous sommes les petits enfants de Dieu, appelés à être prophètes (c’est-à-dire à jeter devant nous la Parole), invités à marcher devant, à la face du Christ, et de préparer en nos cœurs et en ceux de nos frères, le chemin que veut prendre Jésus. Car, comme le disait saint Jean-Paul II, « le Christ est la route de tout homme ». Comme Jean le Baptiste, nous sommes les instruments de la rémission des péchés. Comme lui, nous recevons la grâce et la tendresse de notre Dieu. Comme lui, nous attendons la visite du Christ en nos vies, pour qu’ils viennent en dissiper les ténèbres et qu’il nous conduise au chemin de la paix.


Sainte fête de Noël !


2 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page